Bonjour tous! Je vous dévoile mon parcours et experiences en lien avec l’alimentaire

Très souvent on me demande ce qui m’a amené à me nourrir majoritairement de fruits et légumes crus, graines, algues, oléagineux.

Voici donc un peu mon parcours de choix alimentaire et passion.

  • Tout d’abord physique: depuis toute jeune j’ai vu en moi et autour de moi la maladie faire des ravages.

Je suis née la 3ème d’une famille de 7enfants, dans une famille très modeste. Je ne mangeais pas toujours à ma faim, j’avais froid les hivers au Nord. Conserves, surconsommation de produits laitiers, gras, pauvres, sandwiches, sur vaccinations, des maux de gorges à ne plus en pouvoir, faiblesses, le médecin chaque mois…. plus tard, j’ai eu des périodes où je stockais jusqu’à 1 année de réserve alimentaire pour palier à la peur du manque.

Je comprenais alors très bien cet enjeu de santé dû à une sous-alimentation de nutriments nécessaire. Adolescente, je me suis prise en main, j’ai supprimé certains aliments poisons, vaccins, pour choisir une hygiène de vie bien meilleure. Je rêvais de pouvoir me nourrir que de fruits mais je ne savais pas que cela était possible! (Cela est possible aux personnes vivant dans des climats chaud sinon votre corps va user vos surrénales à devoir vous fournir la chaleur nécessaire ) .

Mais déjà,  je me suis sentie bien mieux. Mais ce n’était pas suffisant, un autre événement est venu bousculer:

  • À 27 ans, j’ai eu une première fille, que j’ai choisi de nommer Océane Aimée. Après l’accouchement, j étais dévitalisée,  déminéralisée, bébé a prit tout ce dont elle avait besoin. Mais les médecins ne le savent même pas car ils n’ont aucune formation en nutrition! C’est de là qu’on juge « dépression,  inapte à élever un enfant car j’étais devenue végétarienne »… jusqu’à me priver de la voir librement, par peurs, mėconnaissances et imaginations! Le vrai rôle de la médecine et des services sociaux serait d’aider les mamans à se fortifier et jamais séparer les bébés qui ont besoin de leur amour! Les mamans épuisées et déminéralisée avec leur grossesse, ont besoin de soutien positif et empathique.
  • Leur biote intestinale pauvre est relié au cerveau par le nerf vague,(80%!), d’où la déprime, dépression post partum. le rôle des pères est d’apporter la sécurité et présence en soutenant leur femme. 

Puisse toutes les femmes bien se préparer avant la conception à se faire un capital minéral optimal et ainsi avoir toutes les forces nécessaire pour acceuillir et nourrir son enfant. 

13 ans que je ne te vois plus ma belle. Je désire tellement t’aimer librement, sans surveillances! Le temps passe si vite!  Et pourtant tu as failli mourrir aux suites du vaccin à l’hôpital,auquel je m’étais tant opposée! Pas un jour je n’ai cessé de penser à toi Océane Aimée. Mais tu sais, tu n appartiens qu’à toi-même. Si un jour tu lis cet article, je désire juste te dire que je t’ai toujours aimé, je pense fort à toi et te souhaite vraiment d’être heureuse. La vie est si belle, et pleines de cadeaux! Chaque événement est juste et à sa raison d’être.

Puis, je suis partie vivre au Québec pour me faire du bien au moral. J’y ai découvert l’amour vrai, les bienfaits de la nature, les vrais valeurs humaines. Une nourriture relationnelle exceptionnelle qui m’a fait retrouvée ma joie de vivre! Vive le Québec!

Puis plus de 10 ans après, j’ai eu 2 autres accouchements, à l’âge donc de 38 et 40ans. Avant même la conception, je me suis renseignée et préparée ce qui étonnat les sages-femmes que je voulais avoir un maximum de connaissances pour mon bien-être et celui de mon futur bébé. J’améliore alors mon alimentation encore plus saine, végétarienne. J’ai pu accoucher à la maison avec une sage-femme pour mon fils Céleste Aimé. Tout s’est bien déroulé.

Après 3 mois d’allaitement,  je me sentais faible. Il avait tout pris, il se portait comme un charme!

Que faire? J’ai prié pour être guidée. C’est alors que je suis tombée sur un article scientifique qui expliquait la grande différence de nourrir nos cellules d’alimentation vivante en mangeant cru.

J’ai donc visionné des vidéos, livres et conférences ,  et je me suis mise à me faire des jus d’orties carotte betterave épinard, beaucoup de fruits en abondance, et en quelques jours j étais surprise d’être sur pied avec un regain d’énergie comme jamais je n’ai eu! J’ai pu retourner faire mes grandes randonnées avec bébé en portage grâce au cru et plantes sauvages.

Regain de lait en quantité et qualité, j’ai pu continuer l’allaitement jusqu’à ses 18mois! En complement de la diversification alimentaire.  Merci Dame Nature! MERCI, Merci, MERCI LA VIE! MERCI LE VIVANT qui nourrit mes cellules et tous mes organes! J’en pleurais de joie!

Bébé allaité et végétalien.

J’ai eu une telle énergie physique, forme, force et reconnaissance, grâce à une alimentation vivante, crue frugivore (fruits et légumes majoritaire),et joie de vivre, que j’ai souhaité faire comme une offrande à la vie: accueillir une autre âme à l’âge de 40 ans pour lui faire bénéficier d’une belle vie avec Céleste : elle se nomme Aimée Rose. Elle est née dans une maison de naissance en Suisse, naturellement, très vite, toute la journée des contractions sans douleurs, et la nuit, 2 heures de travail, elle est née dans l’eau.

Puisse tous les futurs parents penser qu’il y a une dimension spirituelle, creer en conscience, que nous avons une noble responsabilité que d’acceuillir une âme et de lui permettre de vivre tout ce dont elle souhaite pour son épanouissement. Mes 3 bébés pesaient 3,300kg à leur naissance. Aimée Rose, 14 mois d’allaitement tout juste fini.

Mes bébés sont nourris de fruits et légumes frais majoritairement, en diversification alimentaire depuis leur 6mois (D.M.E) en complėment avec l’allaitement. Ils s’en régalent et sont en excellente santé! Ainsi qu’une belle pédagogie scolaire à l’école Montessori dont il est très enthousiaste d’aller à l’école!

Comme vous le voyez,  c’est par amour des enfants, de pouvoir leur offrir le meilleur, et passion envers le vivant, qui m’anime que je désire partager mes connaissances acquises dans mes recherches et expériences au travers de ma nouvelle profession en tant que nutrithérapeuthe hygiéniste en tenant compte des besoins de votre corps pour vous accompagner à votre santé.

 

Merci à vous tous pour votre soutien et vos belles énergies!

 

  • Ce qui me nourrit? L’amour du vivant, des gens, de la nature, soif de connaissances, la positivité,  pensée créatrice, les enfants.
  • Aujourd’hui, ma vitalité produite par l’alimentation crue, je la retransmet dans ce que je partage aux autres. Que ce soit dans des ateliers créatifs pour donner le goûts et plaisir aux enfants de manger plus de fruits et légumes, des cours de cuisine d’alimentation vivante, des consultations  privées de nutritionniste pour le retour à la santé ou simplement des partages humains divers.

Cela fait que je me sens pleinement vivante… fruitée quoi! 

Merci!

Séverine HahnSchutz

Fruits et légumes libre service

Mes enfants ne sont pas mes enfants, mais les fils et les filles de la vie elle-même  » Khalil Gibran.

Ils n’appartiennent qu’à eux-même. Je suis responsable de l’exemple que je donne à tous les enfants de la Terre. Qu’ils soient de ma chair ou pas. C’est ainsi que le conçoit mon rôle d’adulte.